Accueil » Les étapes indispensables pour démarrer son lombricomposteur

Les étapes indispensables pour démarrer son lombricomposteur

par Mathilde dufour
399 vues
lombricomposteur

L’utilisation d’un lombricomposteur nécessite une minimum d’information pour éviter les erreurs. Cet article vous explique chaque étape nécessaire pour le démarrage de votre nouvel outil.

Étape 1 : l’assemblage

Si vous avez commandé votre lombricomposteur chez Eco-Worms.com, vous devez encore monter votre bac avant de l’utiliser. Le montage comprend quatre étapes :

  • Fixez les roulettes sur le pied sans l’aide d’un outil spécifique.
  • Enfoncez le cône sur le pied, les deux parties devraient être bien solides pour assurer la stabilité de votre lombricomposteur.
  • Réunissez les bacs.
  • Et enfin, vous pouvez installer votre récipient partout où vous voulez. À noter que le lombricomposteur est un bac qui n’occupe pas trop de place. Il peut être placé dans votre garage, dans votre cuisine, sous le balcon, et même sur votre terrasse.

Étape 2 : rassembler les ingrédients nécessaires

La deuxième étape consiste à réunir tous les ingrédients dont vous avez besoin pour le lombricompostage. Pour cela, il vous faut :

  • Les vers à compost : ce sont les éléments indispensables pour que le phénomène ait lieu. Pour le lombricomposteur Eco-Worms, vous avez besoin de 500 g de vers de terre.
  • Quelques papiers.
  • Le terreau : il est idéal d’utiliser celui qui est de bonne qualité.
  • Les déchets ménagers verts comme les feuilles de légumes et les salades.
  • Des déchets riches en carbone comme des papiers absorbants et les sachets de thé.
  • Un arrosoir ou un pulvérisateur contenant de l’eau.

Étape 3 : verser le terreau

Après avoir choisi le terreau de bonne qualité, vous pouvez les verser dans le lombricomposteur. Ils garderont l’humidité nécessaire pendant l’acclimatation.

Étape 4 : utiliser les vers de terre de composteurs

Il est précisé que les vers de terre nécessaires pour le lombricompostage ne sont pas les mêmes que ceux qui sont entendu habituellement. Ici, on vous parle des vers de l’Eisenia Andrei, l’Eisenia Fetida et le Dendrobaena Veneta.

Étape 5 : humidifier le terreau et les vers à compost

Pour cette étape, vous aurez besoin du pulvérisateur ou de l’arrosoir cité dans la deuxième étape pour humidifier le terreau. Quant aux vers de compost, ils ne supportent pas d’être trop noyés, mais ils ont besoin d’une humidité de 75 à 80 % pour s’évoluer.

Étape 6 : ajouter les déchets

Après avoir humidifié le terreau et les vers, vous pouvez ensuite ajouter vos épluchures de légumes et vos feuilles de salade. Répartissez-les bien sur le terreau et évitez d’en faire plus.

Étape 7 : mettre les déchets riches en carbone

Cette section consiste à répartir les papiers riches en carbone sur les déchets que vous venez de mettre dans votre vermicomposteur.

Étape 8 : préserver l’humidité

Quand tout est prêt, l’avant-dernière étape consiste à rajouter quelques papiers de journal pour conserver l’humidité dans le lombricomposteur.

Étape 9 : l’attente du résultat

L’étape la plus importante est de patienter deux semaines avant de pouvoir utiliser votre lombricomposteur. Sachant qu’il est un écosystème, il faut le démarrer sans précipitation.

Au bout de quelques jours, les premiers résultats se présentent et vous pouvez réalimenter les déchets en commençant par des petites doses. Quand les vers se développent et s’habituent à leur mode de vie, leurs capacités de décomposition augmentent aussi.

Facebook Comments

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies